• Vaseuse

    vaseuse.jpg

     

    "Elle ajoute: Même si la vase se dépose au fond du lit,

    elle continue à troubler l'eau."

    "Lui n'a jamais aimé remuer la vase, elle le sait.

    Il s'est d'ailleurs modelé un corps capable d'onduler à travers

    les algues et les détritus sans jamais heurter le fond."

    Texte de Françoise Renaud: "Entre bras"

    Pour le lire en entier, cliquer ici.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Juin 2011 à 08:32
    Libre  necessite
    Je ne sais quel trouble m'envahit...je me sens vaseux. Bonne journée dan
    2
    Vendredi 17 Juin 2011 à 08:51
    paquerette
    Joli texte accompagnant une bien jolie photo
    belle journée
    3
    Vendredi 17 Juin 2011 à 09:00
    joelle.colomar.over-
    Que ma photo ne vous rende ma malade, ce serait dommage. C'est une photo prise à l'étang du Méjean à Lattes dans l'Hérault. Un étang qui abrite tant d'oiseaux différents.
    Bonne journée. Joëlle
    4
    Vendredi 17 Juin 2011 à 10:38
    Didier - 365 Photos
    Serait-ce des reflets vaseux ?...
    Bonne journée Joëlle
    5
    Vendredi 17 Juin 2011 à 10:49
    françoise renaud
    étonnée de lire ces réactions à la vase alors que la vie y est née il y a des millions d'années !

    la vase est un milieu favorable à la maturation des choses

    d'où ce texte introspectif sur un sujet qui nous touche tous...

    bien à vous
    6
    Vendredi 17 Juin 2011 à 11:36
    joelle.colomar.over-
    Merci Françoise pour ton éclairage scientifique. Il permettra peut-être de voir cette photo sous un angle plus agréable. La qualité du texte que tu as écrit pour l'accompagner n'en est pas affectée heureusement.
    Avec toute mon amitié. Joëlle
    7
    Samedi 18 Juin 2011 à 19:11
    Anne Le Sonneur
    Fragile, si fragile, j'aimerais me poser mais je n'ose pas. Je sens la délicatesse de l'onde qui porte mes pas...
    et mon regard vers le vôtre, Joëlle. Merci !
    8
    Samedi 18 Juin 2011 à 21:46
    joelle.colomar.over-
    Se poser sur l'eau sans s'enfoncer, seule une légère et fragile libellule peut y parvenir. Pourtant, ce bras de bois, suivi d'une main aux multiples doigts a su se poser là sans renuer la vase, en toute délicatesse. Elle a respecté la vie qui peuple l'étang. Je traduis là mon regard. Merci de venir partager des moments comme ceux-là avec moi. Joëlle
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :