• Emotion

    Emotion-copie-1.jpg

     

    " Être vivant, rien n'est plus important que cela."

    Extrait du quatrième volet du texte de Françoise Renaud: " Entre bras."

    Pour le lire en entier, cliquer ici.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Juin 2011 à 07:27
    Esmeralda
    "Etre vivant n'est rien de plus important que cela"
    Participer à sa propre vie et l'étendre à l'infini comme les ramures d'une branche n'est parfois rien de plus difficile que cela ; alors il faut développer l'espérance et en faire un bouquet ou chacun peut piocher sa petite fleur chaque jour...Merci Joëlle pour cette jolie phrase, je te souhaite une bonne journée remplie de joie...Bisous
    2
    Mercredi 29 Juin 2011 à 08:13
    EDan
    Etrange cette suspenssion l'inclinaison du fond m^me flou donne cette impression de flottement Dan
    3
    Mercredi 29 Juin 2011 à 08:19
    joelle.colomar.over-

    J'ai pris cette photo de branche d'arbre au bord du canal du midi. Le fond représente le reflet des maisons roses de Toulouse. La branche d'arbre ne cessait de se balancer au dessus de l'eau. D'où peut-être cette impression que tu as eu en la voyant. Belle journée ensolleillée à toi. Joëlle 

    4
    Mercredi 29 Juin 2011 à 08:24
    joelle.colomar.over-

    Cette jolie phrase est de mon amie Françoise Renaud qui a écrit un magnifique texte sur cette photo. Je l'invite à venir te répondre.

    Ta vision de la vie est trés poétique. Cela peut adoucir les instants de doute, de colère, de désespoir. Merci à toi Esméralda.  Douce journée. Joëlle

    5
    Mercredi 29 Juin 2011 à 08:46
    paquerette
    C'est très léger, j'ai lu le 4ème volet de Françoise Renaud, je retournerai lire les autres, c'est vraiment bine écrit
    bisous
    6
    Mercredi 29 Juin 2011 à 09:43
    françoise renaud
    Pour répondre à Esméralda :
    La plupart du temps, nous restons spectateurs de notre propre vie car nous avons peur de fouiller, remuer, déranger l'ordre provisoirement établi... ainsi la vie passe et nous n'avons pas accompli ce pourquoi nous sommes venus

    j'ai écrit ces tableaux entre roman et vécu - comme toujours
    je vous prépare pour relire l'ensemble un lien en e-book, accessible dans la journée
    à bientôt
    7
    Mercredi 29 Juin 2011 à 10:58
    zazounette67
    Bonjour, Joëlle !
    C'est tellement vrai ça !
    Belle journée à toi
    bises
    8
    Mercredi 29 Juin 2011 à 13:39
    Esmeralda
    "Spectateur de notre propre vie, peur de fouiller, de déranger..." Oui, en effet, je ressens cela aussi. Je pense que c'est la peur qui nous empêche souvent d'avancer dans la vie et que l'on préfère continuer à se déplacer avec notre vieille peau de serpent plutôt que de muer. Pour beaucoup d'entre nous on préfère ce que l'on connaît à ce que l'on ne connait pas. Prendre des risques...La chose n'est pas facile quand on ne sait pas ce qui nous attend... Il s'agit aussi d'une histoire de confiance en nous,de foi. Les gens que nous rencontrons ont une influence certaine sur nos vies, positive ou négative mais dans tous les cas on est absorbé, transformé...J'aime la poésie car rend le réel beaucoup supportable, ce n'est pas un échappatoire, c'est une fugue journalière pour éclore chaque jour, renaître à quelque chose de meilleur, réinventer chaque instant, le diluer...Merci Joëlle de m'avoir fait rencontrer votre amie Françoise RENAUD, je vais prendre un peu de temps pour découvrir son oeuvre que je ne connais pas...Bonne journée
    9
    Mercredi 29 Juin 2011 à 14:07
    Fleur
    Rien à ajouter! Tout est dit ;) Cette photo est impressionnante, un saut à l'élastique ? :0D , histoire de réveiller le "vivant" qui est en nous ? Belle journée à toi.
    10
    Mercredi 29 Juin 2011 à 14:23
    Esmeralda
    Joëlle, tu as parlé de "l'ordre préalablement établi" ; je m'aperçois que j'en ai fait abstraction mais cet ordre est tellement puissant et tellement présent depuis la nuit des temps qu'on ne peut pas le garder sous silence ; même si parfois il est comme un feu qui couve, jamais il ne s'éteint...L'ordre et la société. Cela pourrait faire partie des mots d'une épreuve de philo. je poserais le problème de la sorte : "Pensez-vous que l'ordre est necessaire à la vie en société". Bon...on est loin de notre bac toutes les deux et j'ai quitté la fac il y a maintenant plus de 25 ans, alors il faudrait que je reprenne des cours ! Mais là, je ne m'ennuierais pas car c'était ma matière préférée bien que je ne sois pas une littéraire au départ...
    11
    Mercredi 29 Juin 2011 à 18:58
    ADAMANTE
    Oui, nous ferions mieux de nous inquiéter de vivre plutôt que de nous inquiéter de ce qu'il y a après.
    12
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:03
    joelle.colomar.over-

    Tu sais Fleur, c'est la branche d'arbre qui jouait à l'élastique devant moi. Vais-je arriver à la saisir me disais-je. Elle était bien vivante comme les mots de Françoise Renaud qui accompagnent cette photo. Bonne soirée à toi. Joëlle

    13
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:05
    joelle.colomar.over-

    Je suis contente que tu aies pu apprécier les qualités d'écrivain de mon amie Françoise. Tout est imprégné d'une immense sensiblité. A bientôt Paquerette. Joëlle

    14
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:08
    joelle.colomar.over-

    Oui Zazounette n'oublions pas avant tout de rester vivants dans notre vie et tournés vers l'essentiel.

    Belle soirée. Joëlle

    15
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:19
    joelle.colomar.over-

    Une petite  fugue quotidienne dans la poésie n'est pas une fuite devant les réalités de la vie. La création est un merveilleux moteur de transformation de soi et parfois des autres. Elle est aussi le ciment qui solidifie l'édifice de la vie. 

    Je suis ravie de vous avoir mise sur la route de Françoise Renaud. Beau cheminement. Joëlle

    16
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:34
    joelle.colomar.over-

    On l'oublie malheureusement trop souvent. Comme si la vie était un dû ! Bonne soirée Adamante. Joëlle

    17
    Mercredi 29 Juin 2011 à 20:40
    joelle.colomar.over-

    J'imagine que ce sujet a dû être déjà pose lors d'épreuves du bac ou autres grandes écoles. Il me parait essentiel que chacun se la pose en son âme et conscience. Toutes les religions ont leurs règles. Les personnes qui méditent aussi suivent certaines règles, certains rituels. Il y a quelque chose de structurant dans l'ordre à condition qu'il ne prenne pas toute la place et étouffe la créativité, la spontanéité etc...

    On pourrait parler des heures sur un tel sujet ! Excellente soirée Esméralda. Joëlle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :